Le programme 2024

Concertina

28, 29, 30 juin 2024

4ème édition

Programme 2024.pdf

Editorial

Marges

Toutes les marges racontent une histoire entre un centre et une périphérie. Sentiment ici exaltant de sortir du troupeau, là douloureux d’être laissé pour compte. Désirs contraires d’être dedans et dehors, pareils et différents. Nous sommes toutes et tous les marginaux d’un groupe ou d’une idée.  

La personne privée de liberté est, numériquement, une personne à la marge en Europe. Elle est souvent sans domicile, sans papiers, déscolarisée ou en manque de relations sociales et familiales, frappée de plein fouet par la crise écologique. Quand elle est migrante, la frontière est parfois floue entre l’administration de sa situation et sa criminalisation.

À Concertina, nous revendiquons le choix original de nous intéresser à la personne privée de liberté et de nous mobiliser pour elle. Et même de la placer au centre de nos préoccupations.

Nos sociétés jugent la personne enfermée, jugent sa faute, sa déviance, son infraction, parfois sa non-conformité aux normes sociales ou sa dissidence politique. Elles jugent bon de la mettre à l’écart pour s’en protéger et, pourquoi pas au passage, de la faire souffrir, de l’inscrire dans la marge invisible de nos territoires. De la marge à l’exclusion, il n’y a qu’un pas qui peut confiner parfois à la barbarie. 

Nous aimons aussi penser que les marges signent un refus des modèles prédateurs. Ouvertes et floues, elles offrent leur espace de liberté et de création. Elles invitent à l’engagement, la solidarité, la nonchalance, la tendresse, les chemins de traverse ou le pas de côté, la poésie, la musique, la résistance…

L’équipe organisatrice

 

L’affiche 2024

Alexandre Lacassagne, (1843-1924) et Jean Lacassagne, son fils (1886-1960) sont médecins. Le père, professeur à la Faculté de médecine de Lyon, est connu comme fondateur de l’anthropologie criminelle et d’une école de criminologie, dite lyonnaises. Elle rejette les explications simplistes de l’Italien Cesare Lombroso et l’atavisme au premier rang des explications du phénomène criminel.
Lacassagne soutient qu’il y a « implication mutuelle entre l’individu qui commet l’acte délictuel et la société qui en pâtit ».

Ses écrits révèlent un intérêt marqué pour l’altérité, celle des assassins et criminels, des fous, des femmes et des « invertis », ou encore des peuples dits « primitifs », dans un monde axé sur le progrès et la conquête qui fondera de nombreux discours socio-politiques ou racistes.

Spécialiste de la toxicologie, de la putréfaction morbide, de l’étude des tatouages, des masques mortuaires, de l’argot, il investit l’espace de la ville, fréquente la morgue, la prison, la faculté ou le palais de justice, intervient dans la vie-même de la cité. 

Son fils Jean écrit : « Tout jeune, j’ai fréquenté les prisons de Lyon : j’accompagnais mon père, le dimanche matin, dans la visite qu’il faisait à la Prison Saint-Paul. En 1904, je vis pour la première fois, un condamné à mort, le parricide Caron. Je garde l’impressionnante vision de cet homme dont les poignets et les chevilles étaient entravés par de lourdes chaînes. Depuis, j’ai eu l’occasion d’approcher des milliers de détenus. Je les ai observés, essayé de les connaître. C’est ainsi qu’il m’a été possible de réunir les éléments de mes recherches sur les tatouages et sur l’argot ». 

 

EN PLUS

La programmation de Concertina, hors Rencontres estivales, se décline en trois Extras et une journée interprofessionnelle (JIP). Occasions de tisser des liens avec des associations du territoire et des acteurs venus d’ailleurs. 

 

Extra#1 : vendredi 23 mars à Dieulefit, à l’invitation de Djinn et Cie et de Concertina 

Chambre

Conte à tiroirs pour rêverie marionnettique

par la Cie du Bruit dans la Tête

L’art à la folie : L’expression artistique aux marges du soin

Table ronde

Florence Miroglio, Emmanuel Leenhardt, Jacques Martinengo Médiation : César Lafont

 

Extra#2 : mercredi 17 avril à La Bégude-de-Mazenc, à l’invitation du FIEF et de Concertina

L’Europe, un refuge ? Identité, mémoires, frontières

Conférence suivie d’un débat

Laurent Delbos, Forum réfugiés

 

Extra#3 : mardi 21 mai à Bourdeaux, à l’invitation du cinéma et de la médiathèque de Bourdeaux, de la FOL 26 et de Concertina

Mis Hermanos  

Film de Claudia Huaiquimilla

Projection suivie d’un débat

Sara Blanc Thoumine, Prison Insider

 

Journée interprofessionnelle Art, culture, enfermements

Justice – Santé – Social

Jeudi 27 juin 2024 9h-17h Dieulefit

À quoi bon des poètes dans des lieux d’enfermement ?

Quelle place pour l’audace, le risque ou l’intime ? Où se joue la présence artistique ? Sur qui agir ? Les personnes ? Les cadres ? Les contextes ? Imposer ? Composer ? 

Réservée aux professionnel.les. Gratuite sur inscription

Contact : journeeinterpro@concertina-rencontres.fr

La Halle – Dieulefit

 

Stéphane Mercurio

Présidente de l’édition 2024 de Concertina

Stéphane Mercurio, réalisatrice, est à l’origine d’une large œuvre documentaire consacrée aux personnes en marge (les sans-abris, les prisonniers et leurs proches, les personnes trans). Elle a fait l’objet, du 10 janvier au 16 mars 2024, au Centre Pompidou, de la rétrospective La parole aux invisibles

Extraits : 

Stéphane Mercurio, la femme à la caméra :

Dans chacun de ses films, Stéphane Mercurio fait exister des individus que personne ne regarde et grâce à sa caméra, rend à chacun sa dignité tout en nous faisant pénétrer dans un univers inconnu de notre société. Témoin et citoyenne active de son époque, Stéphane Mercurio est une artiste engagée qui a aussi à son actif la création du mensuel La Rue en soutien aux sans-domicile. L’aventure a duré trois ans. Elle réalise son

premier film Scènes de ménage avec Clémentine (1992) aux Ateliers Varan.

Stéphane Mercurio apporte un regard singulier. Son cinéma part de l’intime pour construire du collectif, du politique, de l’universel. Ceux et celles qu’elle filme sont souvent des invisibles : femmes de détenus, SDF, habitants de camping, prisonniers, femmes de ménage, femmes battues,

personnes trans… À mesure qu’elle les filme, ils lui offrent un regard sur le monde, l’interrogent sur ce qu’elle est, le sens de la vie et sur la société ”. 

Elle dit ainsi : “ Le documentaire est pour moi, avant tout, un art de l’écoute, où la légère tension entre soi et l’autre permet au cinéma d’advenir. Un cinéma du désir de la rencontre, de part et d’autre de la caméra ”.

 

À LA MANŒUVRE

 

Comité de pilotage

Geneviève Anstett, Alain Baraquie, Cathie Berthelot, Bernard Bolze, Christine Bolze, Monique Chaufferin, Catherine Chemla, Vincent Delbos, Clara Grisot, 

Gilberte Hugouvieux, Florence Laufer, Christine Macé, Martine Popée

Équipe

Marie Évreux, déléguée générale

Delphine Petit, coordinatrice territoriale

Quentin Lyotier, régisseur général 

Contribution à la réussite de l’édition

Des femmes et des hommes, au nombre d’une soixantaine, habitants du territoire et au delà, apportent leur concours à la proposition des idées, la fabrication de vidéos, d’émissions radiophoniques, de photographies, du secrétariat de rédaction, de codes numériques, de l’affichage, de l’accueil, de l’entretien des espaces, des navettes, du catering, de l’hébergement, de la buvette, de la librairie volante…

L’esprit des Rencontres est à leur exacte dimension.

Relations avec la presse, October Octopus / Cédric Duroux, Nancy Moreno Pinto 

 

HOMMAGE

Concertina dédie cette édition à Bernard Delpal, décédé lundi 27 novembre 2023. Élu, ami, il résidait à Dieulefit.
Professeur d’histoire contemporaine, membre de l’Institut d’histoire du christianisme (Université Jean Moulin, Lyon III) et chercheur au LAHRA, UMR 5190 du CNRS, il a enseigné à l’Université de Genève et à l’Université Laval à Québec. 

Bernard a été un grand animateur de la vie intellectuelle et, pour Concertina, un intervenant et un compagnon, soutien indéfectible de la première heure. 

 

TOUS LES JOURS

 

ICI L’OMBRE

Une radio éphémère dans le pays dieulefitois et partout dans le monde sur concertina-rencontres.fr ou l’application RadioLà.

Des émissions en public, le programme de Concertina en direct ou en réécoute… Un espace d’échange.

Fréquence 106 / 07 61 27 59 02

Radio d’ici, RadioLà, Radio BLV, Radio Saint-Ferréol. 

Ici l’Ombre rassemble des radios locales, des professionnel·les et des amoureux·ses de la radio, des étudiant·e·s en journalisme.

Parc de la Baume

 

Concertiniouzes

La lettre quotidienne des Rencontres

Muriel Florin, Lucas Barrietis

 

Librairie volante

Les livres des intervenant·e·s et d’autres à découvrir.

Catherine Goffaux

Parc de la Baume, 11h à 19h vendredi et samedi et 11h à 14h dimanche

 

La Bavette

La buvette de Concertina, lieu de tous les rendez-vous !

Parc de la Baume, 9h à 23h

 

MODE D’EMPLOI 

L’édition 2024 de Concertina propose une cinquantaine de rendez-vous, tous en accès libre, animés par une centaine d’intervenant·e·s et d’artistes.

 

17 ateliers et tables rondes 

exposés suivis d’un échange, leur jauge peut être limitée

2 fabriques 

espaces de formation active à une pratique, à jauge réduite. Inscription obligatoire

4 conférences 

3 grands entretiens

conduits par Laurence Bolomey, journaliste

2 Central Parc émissions radiophoniques en public et en direct

1 parloir libre espace dédié aux témoignages de celles et ceux qui ont vécu l’enfermement et de leurs proches

1 tribune libre espace dédié à la présentation d’associations ou d’initiatives

4 rencontres philosophiques

1 match de football

2 réveils sportifs

4 spectacles

3 films

3 expositions

1 journée interprofessionnelle

 

EXPOSITIONS

Lieux d’enfermement d’enfants. Un inventaire

Stéphane Jacquemin photographie des lieux de détention d’enfants dans l‘histoire. Sa détermination le mène partout en France, sur les traces et les vestiges de colonies pénitentiaires qui auront duré plus de deux siècles. Trois visites commentées.

Vendredi et samedi à 16h – dimanche 9h30

Parc de la Baume

 

Dehors, exposition photographique de travaux réalisés par d’ex-personnes détenues accompagnées par le Wake Up Café de Valence. 

Armelle Guiard, artiste

Deux visites commentées.

Vendredi 28 juin à 10h30 et 17h

Tiers-lieu le Parc

 

Un carré bleu pour les sans-ciels 

La Fabrique du cyanotype. Présentation des travaux

Samedi 18h30

Le Lavoir

 

Présence de Cécile Rambourg, stylo à la main : sociologue, enseignante-chercheuse au sein du laboratoire de recherche (Cirap) de l’École nationale d’administration pénitentiaire. Son travail porte sur le milieu carcéral, la manière dont celui-ci se définit, s’organise, se renouvelle, et surtout ce qu’il fait et fait faire aux individus. Ceux qui y travaillent. Ceux qui y sont enfermés. 

 

JEUDI 27 JUIN 

Journée interprofessionnelle Art, culture, enfermements

Réservée aux professionnel·les. Gratuit sur inscription

Contact : journeeinterpro@concertina-rencontres.fr

La Halle 

 

21h30  FILM

À côté, de Stéphane Mercurio,

La petite maison de l’association Ti-Tomm a une imposante voisine : la prison des hommes de Rennes. Elle accueille les familles dans l’attente de leur parloir. Stéphane Mercurio assiste aux pourtours d’une vie carcérale faite d’interdits, d’arbitraire, de solidarité, de silences. 

En présence de la réalisatrice 

Parc de la Baume

 

VENDREDI 28 JUIN 

 

10h30 et 17h EXPOSITION

Dehors, exposition photographique de travaux réalisés par d’ex-personnes détenues accompagnées par le Wake Up Café de Valence. Visite commentée. 

Armelle Guiard

Tiers-lieu Le Parc

 

11h30 CONFÉRENCE D’OUVERTURE

L’indignation et l’émerveillement

Jean-Yves Loude, écrivain, ethnologue, arpenteur de contrées méconnues, conteur. Une conférence d’ouverture aux confins du monde, à la rencontre des autres et de l’ailleurs.

Parc de la Baume

 

12h30  GRAND ENTRETIEN

Valéry Meynadier

Un père au bord de tuer la mère. C’est finalement la mère qui passe à l’acte. Valéry Meynadier est petite lorsqu’elle voit revenir une ombre de la prison. Autrice, elle porte ses mots auprès “des taules, des putes, des trans” et affirme “je suis une fille de la marge, j’y suis née et j’y reste”.

Journaliste : Laurence Bolomey

Parc de la Baume

 

14h30 FABRIQUE

La Fabrique du travail

L’entreprise joue un rôle dans l’exercice de la vie sociale, en accueillant notamment des personnes désireuses de rompre avec un passé problématique. Je suis chef·fe d’entreprise : comment m’y prendre ? 

Un·e chef·fe d’entreprise, 

Un·e personne bénéficiaire

Lorraine Cousin, responsable de site Wake up Café Valence 

France-Travail

Nathalie Fodor, direction des services pénitentiaires d’insertion et de probation Drôme Ardèche

Florence Arce, conseillère pénitentiaire d’insertion et de probation Drôme Ardèche

Claude Costechareyre modération

La Halle 

 

14h30 TRIBUNE LIBRE

Espace dédié à la présentation d’associations ou d’initiatives, récentes ou confirmées.

Albin, Concienta, LaBap, UNAFAM, Wake Up Café… 

La vôtre ? Pourquoi pas ? 

Parc de la Baume, la Bavette

 

14h30 ATELIER

Les graffitis font le mur

Des peintures rupestres aux graffitis de prison, ces traces témoignent des existences et du quotidien. Les enfermés se racontent à travers les cicatrices qu’ils laissent sur les murs. 

Philippe Hameau, anthropologue de l’acte graphique

Fanny Lalande, historienne

Parc de la Baume, barnum bas

 

14h30 ATELIER

Surveiller et soigner ? 

Les personnels de surveillance face à la maladie mentale.

La personne détenue malade psychique peut être bavarde, apathique, instable, manquer d’hygiène. Elle peut vouloir attenter à sa vie, voire à celle des autres. 

Damien Rameau surveillant, SNEPAP/FSU, 

Paul Louchouarn directeur interrégional des services pénitentiaires /Lyon

Parc de la Baume, barnum haut

 

14h30 CENTRAL PARC

Rires et châtiments

L’être humain est ainsi fait qu’il parvient à trouver dans les pires conditions des petits et parfois même des grands bonheurs.

En quoi le plaisir, le désir, l’art, le rire, l’amour sont les ingrédients incontournables d’une reconstruction et d’un épanouissement ? 

Eva Orlando étudiante EHESS, Yacine Wake up Café, footballeur LaBAP

Journalistes : Marc Giouse et Clara Grisot

Parc de la Baume

 

14h30 FILM

Les Oubliés de la Belle Étoile de Clémence Davigo

La Belle Étoile évoque, pour beaucoup de Savoyards, un centre de redressement créé et dirigé d’une main de fer par l’abbé Garin, des années 50 aux années 70. Ce sont plus de 500 jeunes garçons âgés de 5 à 16 ans qui y ont vécu chaque année. Orphelins, pupilles de la nation, enfants de la DDASS, ils ont connu là les pires heures de leur jeune existence.

En présence de la réalisatrice

La Halle

 

16h EXPOSITION

Lieux d’enfermement d’enfants. Un inventaire. 

Stéphane Jacquemin photographie des lieux de détention d’enfants dans l‘histoire. Son obsession le mène partout en France, sur les traces et les vestiges de colonies pénitentiaires qui auront duré plus de deux siècles. Visite commentée.

Parc de la Baume

 

16h30 ATELIER

Étrangers détenus : vite jugés, vite enfermés

Les étrangers représentent près de 22% des personnes détenues. Ils sont en butte à des problèmes de langue, d’écriture, d’isolement, d’expulsion. Que nous disent-ils de leur séjour en prison ? 

Kélétégui Sylla 24 ans, sous le coup d’une obligation de quitter le territoire depuis dix ans

Djamel Touhami, 18 ans de prison, expulsé sept fois, revenu autant, régularisé en 2004

Valérie Icard docteure en science politique

Modération : Annie Kensey démographe, chercheure associée au CESDIP / CNRS

Parc de la Baume, barnum bas

 

16h30 ATELIER

Cinq cents éternités

Les personnes condamnées à une peine à perpétuité sont, en France, au nombre de 500. Tentative d’évocation des longues peines. 

Khaled Miloudi ex-détenu de longue peine 

Johann Bihr OIP-section française

Charles Balhouane psychologue, maison centrale de Arles, SNEPAP

Parc de la Baume, barnum haut

 

16h30 ATELIER

Procès fictif : rentrer dans le rang ?

La vision de la réinsertion sociale, centrée sur l’emploi et le logement, est normée. De telles considérations laissent peu de place à des parcours de réinsertion plus atypiques.

Rentrer dans le rang, forcément ?

Animation par Possible

CAEM

 

17h30 SPECTACLE

Dans l’oeil du box

une traversée réelle, symbolique et sensitive de ce que recouvre l’acte de juger.

Marion Lachaise plasticienne, Mounira Barbouch, comédienne

Eglise Saint-Pierre

 

18h30 ALLOCUTIONS D’OUVERTURE DES RENCONTRES

Les trois coups

Stéphane Mercurio présidente de l’édition

Nicolas Merle ministère de la Culture

Paul Louchouarn DISP

Celles de nos hôtes, de nos soutiens et de l’équipe organisatrice

Parc de la Baume

 

19h15 CARTE BLANCHE

Dominique Simonnot 

Contrôleure générale des lieux de privation de liberté

 

19h30 APÉRO EN MUSIQUE 

Ensemble Balzic tango 

Laurence Girard CAEM

Parc de la Baume

 

21h30 SPECTACLE

Instante

Un mouvement giratoire, répétitif, hypnotique. “Un numéro de derviche d’une beauté affolante”, Rosita Boisseau, Le Monde

Juan Ignacio Tula circassien argentin, fait corps avec sa roue Cyr, un lourd cerceau de métal.

La Halle

 

SAMEDI 29 JUIN 

 

8h45-9h15 RÉVEIL SPORTIF

Mise en jambe

Des footballeurs belges en permission de sortir animent un réveil sportif ouvert à toutes et tous.

LaBAP

Parc de la Baume

 

9h30 QUESTIONNEMENTS

Les Philosophes Publics

Le collectif, créé en 2015, composé de professeurs de philosophie, s’installe dans l’espace public. Discuter et réfléchir ensemble sur le thème des Rencontres.

Malvina Lalanne, Gabrielle Scarabino, Marie Trolliet, Guillaume Alberto, Leila Khoulalene

rue du Bourg

place de l’Abbé Magnet

 

9h30 ATELIER

L’irruption de « l’anormalité »

Alors que tout semble ordinaire, un trouble fait son apparition. De “normale“, la situation bascule de l’autre côté. La folie, une affaire de perspective ?

Bruno Bertrand infirmier psychiatrique, aujourd’hui patient

Nathalie Forissier patiente 

Brigitte Velten mère de patient, membre de l’UNAFAM

Médiation : Idelette Taupier-Letage psychologue clinicienne

École maternelle

 

9h30 ATELIER

Pris dans la spirale

La majorité des détenus en Haïti, au Maroc et en France sont jeunes et précarisés. Comment le système de justice pénale en arrive-t-il à cibler certaines populations ? Un échange sur le coût humain et social du recours à la prison.

Arnaud Dandoy Avocats sans frontières Belgique

Fatna El Bouih Maroc Relais Prison Société 

Marion Moulin, coordinatrice du rapport Au dernier barreau de l’échelle sociale (Secours catholique, Emmaüs), déléguée générale de Possible

Parc de la Baume, barnum bas

 

9h30 LA FABRIQUE DU CYANOTYPE

Un carré bleu, pour les sans-ciels

Le ciel est par-dessus le toit ”. Dédié aux prisonniers, le carré bleu s’adresse à nous aussi qui, prisonniers de l’ordinaire, oublions parfois de lever le nez. 

Élaboré à l’ombre, révélé au soleil, exposé dans la foulée, sa fabrication sera exposée le soir même, au Lavoir. Vernissage à 18h. Nombre de places limité. Sur inscription uniquement.

Olivier Saint-Pierre, Charles De Borggraef et Alain Baraquie

Atelier 4

 

10h SPECTACLE

En prison boire le ciel

Rosa Luxemburg comme Nazim Hikmet, jetés en prison pour leur engagement communiste et pacifiste, ont exalté envers et contre tout la force du vivant. Les lettres, la poésie, l’écriture et la foi dans un monde meilleur leur ont permis de ne pas sombrer. 

Brigitte Prévost comédienne

Église Saint-Pierre 

 

11h30 CONFÉRENCE

 » Bienvenue les enfants « 

Voici comment étaient accueillis les enfants amenés au sein des colonies pénitentiaires. Environ 10 000 jeunes ont été contraints de s’y retrouver.

Jean Lebrun, journaliste, historien et grande voix de Radio France, revient sur l’usage des bagnes d’enfants au 19e siècle.  

Parc de la Baume

 

12h30 GRAND ENTRETIEN

Yacine purge une peine conséquente lorsqu’il parvient à devenir commissaire d’une exposition au sein même de la prison. Une première rencontre avec le milieu de l’art et de la culture, sa porte de sortie. 

Journaliste : Laurence Bolomey

Parc de la Baume

 

14h30 ATELIER

La bousille, le tatouage des fortes têtes 

Marins et voyous se sont emparés du tatouage. Celui du prisonnier venait inscrire son histoire et son appartenance à un groupe. Aujourd’hui il vise à marquer sa différence. Marlou de Galles tatoue le “ soleil de voyou ” : “ il brille pour tous, les fils de rien ou les nantis ”

Geoffroy Plantier président de La Rutile (France/Mexique) Tatoueurs, tatoués, Musée du quai Branly 

Marlou de Galles tatoueur traditionnel 

Pré Texte

 

14h30 ATELIER

Survivre à la survie

Comment se faire une place dans le discours officiel et faire reconnaître son expérience de victime ? Comment les survivants et leur descendance perpétuent-ils la mémoire d’une souffrance longtemps passée sous silence ? 

Veronica Estay Stange autrice de Survivre à la survie. Chili, une mémoire déchirée, fille de victime et nièce de tortionnaire Rodrigo Restrepo Colombien, membre de France Amérique latine

Françoise Chambeu modération 

Parc de la Baume, barnum bas

 

14h30 ATELIER

La marge, créatrice de nouveaux droits ?

Comment le droit à des conditions de détention décentes a-t-il été fabriqué ? Quel est le lien entre l’interdiction de la torture et l’odeur des toilettes dans une cellule de prison ?

Mykola Gnatovskyy, ancien président du Comité pour la prévention de la torture (CPT) et Mattias Guyomar, juges à la Cour européenne des droits de l’Homme

Modération : Delphine Agoguet, magistrate, présidente d’honneur de Possible 

École maternelle

 

14h30 ATELIER

Exécution sommaire

Reyhaneh Jabbari a été condamnée et exécutée, en Iran, pour le meurtre de l’homme qui avait tenté de la violer. Sa mère, Shole Pakravan, témoigne des conséquences de la peine capitale sur les familles des personnes condamnées.

Shole Pakravan

Léa Creton Ensemble contre la peine de mort (ECPM)

Parc de la Baume, barnum haut

 

14h30 SPECTACLE

Dans l’oeil du box

une traversée réelle, symbolique et sensitive de ce que recouvre l’acte de juger.

Marion Lachaise plasticienne, Mounira Barbouch, comédienne

Église Saint-Pierre

 

14h30 FILM

Dancing in A-Yard de Manuela Dalle

De jeunes détenus condamnés retrouvent, chaque semaine, le chorégraphe Dimitri Chamblas. Ici, personne ne se touche sinon pour faire mal. Des histoires abîmées, des enfances meurtries, des guerres de gang et de drogue se dévoilent.

En présence de la réalisatrice (sous réserve)

La Halle

 

16h EXPOSITION

Lieux d’enfermement d’enfants. Un inventaire 

Photographies

Visite commentée.

Parc de la Baume

 

16h30 CONFÉRENCE

La peur des autres : propos sur l’indésirabilité

Michel Agier anthropologue et auteur de La peur des autres. Attentif aux quartiers et milieux sociaux marginaux et précaires, il examine, depuis les années 2000, les lieux où sont regroupées des personnes déplacées et contraintes à l’exil. Une manière de gouverner le monde. 

Discutant : Philippe Hanus docteur en anthropologie historique

Parc de la Baume, barnum bas

 

16h30 TABLE RONDE

Des banlieues aux barreaux

Les Français d’origine maghrébine ou subsaharienne font l’objet de contrôles de police excessifs. Ils sont davantage jugés en comparution immédiate. À infraction égale, leur sanction est souvent plus sévère. Comment s’opposer au racisme systémique qui les conduit en prison ? 

Marwan Mohammed sociologue

Legal Team Antiraciste

Parc de la Baume, barnum haut

 

16h30 ATELIER

Garde à vue, l’oeil de l’avocat

La loi autorise désormais la visite des locaux de garde à vue par les avocats. Constats.

Bertrand Sayn avocat au Barreau de Lyon

Edmond-Claude Fretty membre du Conseil de l’Ordre du Barreau de Paris

Vanessa Durich avocate, membre du CPT, au titre d’Andorre 

Me Carine MONZAT Avocate au Barreau de Valence

École maternelle  

 

16h30 ATELIER

Les fleurs du bagne

Jean Genet connaît la prison. Cette expérience et ses traces imprègnent son œuvre. L’artiste américaine Patti Smith s’en inspire. Un projet de recherche sur les pas des deux poètes naît de la rencontre, au bagne de Guyane, entre Glória Alhinho, lectrice de l’Institut Camões à Georgetown University (Washington DC) et Samuel Tracol, doctorant à Sorbonne Université en histoire pénale et coloniale

Lecture de textes : Patrick Le Mauff, comédien

Pré Texte

 

16h30 SPECTACLE

Dans l’ombre, la lumière

Ainsi naît le spectacle. “ Une pépite rare de poésie, d’espoir, de résilience ”. 

Khaled Miloudi a passé plus de 22 ans en prison. Au milieu de sa détention mortifère, les mots lui sauvent la vie. 

Raphaël Goldman co-dirige un atelier théâtre en prison. Il se met au piano. 

Église Saint Pierre

 

17h ÉCHAPPÉE BELLE

La Balle aux prisonniers

LaBAP accompagne dans plusieurs pays des sortants de prison. 

Une quinzaine de personnes viennent de Belgique pour un match de football, co-organisé avec le FC 540, club regroupant les communes de Dieulefit, du Poët-Laval et de la Bégude-de-Mazenc.

Myriam Milon présidente du FC 540

Lionel Grassy LaBAP

Le stade

 

18h30 CONVERSATION

Nancy Huston écrivaine et Patrick Le Mauff acteur et metteur en scène

Avec Marc Giouse journaliste

Parc de la Baume

 

19h30 FÊTE POPULAIRE

CANTINA

Manger, boire, parler, danser
Repas servi à table ou sorti du sac

Big Band de l’Oisans

La formation, forte de douze musicien·ne·s, joue un répertoire allant de la musique soul d’Aretha Franklin aux grands standards du jazz en passant par des reprises de tubes des dernières années.

Parc de la Baume

 

DIMANCHE 30 JUIN

 

8h45-9h15 RÉVEIL SPORTIF

Mise en jambe

Des footballeurs belges en permission de sortir animent un réveil sportif ouvert à toutes et tous.

LaBAP

Parc de la Baume

 

9h30 EXPOSITION

Lieux d’enfermement d’enfants. Un inventaire

Photographies

Visite commentée.

Parc de la Baume

 

9h30 QUESTIONNEMENTS

Les Philosophes Publics

Le collectif, créé en 2015, composé de professeurs de philosophie, s’installe dans l’espace public. Discuter et réfléchir ensemble sur le thème des Rencontres.

Malvina Lalanne, Gabrielle Scarabino, Marie Trolliet, Guillaume Alberto, Leila Khoulalene

rue du Bourg, 

place de l’Abbé Magnet

 

9h30 ATELIER

L’assemblée des intervenant.e.s

Chaque édition mobilise plusieurs dizaines d’intervenant·e·s et plusieurs reviennent spontanément. Nous les invitons à dire leurs raisons de se mobiliser.

Séquence animée par Jean Lebrun journaliste, historien

La Halle

 

9h30 TABLE RONDE

Ça chauffe en prison 

Les prisonniers subissent les effets du dérèglement climatique : mégafeux, inondations, ouragans, canicules. Quels scénarios face à la catastrophe qui vient ? La décroissance verte doit-elle être aussi carcérale ? Les administrations pénitentiaires se préparent au pire.

Chloé Lailler juriste, Notre affaire à tous 

Théodora Esanou Fondation de France

Vincent Estais coordonnateur énergie, développement durable et bonnes pratiques, DISP Lyon

Clémence Bouchart Prison Insider

Modération : Elisabetta Zamparutti Comité pour la prévention de la torture (Conseil de l’Europe)

Parc de la Baume, barnum haut

 

9h30 ATELIER

Histoires en prison, le parloir de mes songes 

Michel, marginal, vagabond et meurtrier, est condamné, à Lyon, à la réclusion criminelle à perpétuité. Il écrit un texte, à l’occasion d’ateliers, qui rencontre le regard de Wladyslav Znorko, metteur en scène. Benoît Guillemont assiste à ces étapes et entretient une correspondance avec Michel jusqu’à sa mort.   

Projection du film Mirage, lecture de lettres.

École maternelle

 

9h30 PARLOIR LIBRE

Mère, compagne, sœur, fille de…

Je veux témoigner de ce que la prison fait aux personnes, individuellement et collectivement ”, dit Virginie. Avec le groupe WhatsApp que j’ai créé, nous sommes douze femmes proches de détenus. C’est une initiative aussi simple que précieuse ”. 

Virginie Hamelin mère de détenu

Parc de la Baume, barnum bas

 

10h CENTRAL PARC

Mourir en prison

“ L’âge n’a jamais tué personne ”, rappelle Michel Debout. Et en prison, de quoi meurt-on ? 

Michel Debout médecin légiste,

Annie Kensey démographe, 

Khaled Miloudi ancien détenu,

Philippe Tatiguian Bâtonnier Barreau de Valence, Prison Insider.

Journalistes : Marc Giouse, Clara Grisot

Parc de la Baume

 

11h PROJECTION

Leurs marges, nos questions

Denis de Montgolfier journaliste, conçoit des ateliers-vidéo en lien avec des institutions drômoises. Derrière la caméra, des jeunes en conflit ou non avec la loi.

Leïs Eschirou

 

11h30 CONFÉRENCE

La non-violence est-elle toujours pertinente ? 

Christian Delorme prêtre, est impliqué dans le dialogue interreligieux, particulièrement avec les musulmans.

Il a été l’un des initiateurs de la Marche pour l’égalité des droits et contre le racisme (Marche des beurs) en 1983. Tenant de la non-violence, que lui inspirent les grands conflits contemporains et la fabrication redoublée des armes ? 

Parc de la Baume

 

12h30 GRAND ENTRETIEN

Daniel Siino vendeur de jeans à Vénissieux, découvre le documentaire Huston Texas de François Reichenbach. Le film se 

termine, pour Charles William Bass, dans les couloirs de la mort. Daniel lui écrit, devient son ami et se rend aux États-Unis pour assister à son exécution.

Animation : Laurence Bolomey journaliste

Parc de la Baume

 

13h C’EST FINI ! 

Clôture amicale

Regard de Philippe Meirieu chercheur essayiste, sur la quatrième édition de Concertina

Parc de la Baume

 

PARTENAIRES 

Partenaires publics 

Conseil de l’Europe

Ministère de la Culture, 

Direction régionale des affaires culturelles Auvergne Rhône-Alpes

Ministère de la Justice

Direction de l’administration pénitentiaire 

Direction de la protection judiciaire de la jeunesse

Direction interrégionale des services pénitentiaires de Lyon

Direction interrégionale de la protection judiciaire de la jeunesse Centre-Est

Fonds de développement de la vie associative 

Préfecture de la Drôme

Agence française de développement

Conseil départemental de la Drôme 

Communauté de communes de Dieulefit-Bourdeaux

Commune de Dieulefit

Partenaires privés

Barreau de Valence

Fondation Après-Tout

Fondation de France

Fondation M6 

Partenaires locaux

CAEM – École de musique

École de Beauvallon

Église Saint Pierre 

Hors champ

La Bizz’art Nomade

Leïs Eschirou, Fondation Partage et vie

Librairie Sauts et Gambades 

LOMI

Mômes et Merveilles

Office de tourisme Dieulefit-Bourdeaux

Pré Texte

Tiers-lieu le Parc

Partenaires associatifs

Cinéma de Bourdeaux

Djinn & Compagnie

FOL 26

La Balle aux prisonniers (LaBAP)

Le FIEF

Médiathèque de Bourdeaux

Passerelles

Prison Insider

Concertina et Prison Insider unissent leurs travaux pour donner les moyens de s’informer, d’échanger et d’agir aux personnes attentives à la privation de liberté. Prison Insider appuie l’organisation des Rencontres et contribue à en construire les contenus. Concertina offre à Prison Insider l’opportunité de rencontrer des publics et de leur présenter sa recherche et ses publications. Les deux associations agissent de façon solidaire et complémentaire et valorisent mutuellement leurs activités. Elles sont distinctes et autonomes.

Possible

Partenaires médias

Radio d’Ici

RadioLà

Radio BLV

Radio Saint-Ferréol

 

Rendez-vous pour la cinquième édition les vendredi 27, samedi 28 et dimanche 29 juin 2025 autour du thème : 

APPÉTITS 

 

——————————————

 

Commencez à saisir votre recherche ci-dessus et appuyez sur Entrée pour rechercher. Échap pour annuler.

Remonter